Le Naginata » Ecoles de Naginata » Tendo Ryu

Le Tendo ryu est l'une des écoles les plus représentative du Naginata. Cette école comporte 239 kata dont 138 sont associées au naginata.

Le fondateur de Tendo-ryu est Saito Denkibo Katsuhide. Son école d'origine, Ten-ryu a été développé dans le courant de 1560. Certains affirment, qu'il étudia avec Tsukahara Bokuden, le fondateur de la célèbre Kashima Shinto-ryu.

Les légendes affirment que Saito fit une retraite dans un sanctuaire de Kamakura. Une nuit, il combatit avec un ascète des montagnes. Après une bataille qui dura jusqu'à l'aube, Saito demanda à son adversaire le nom de son école. Sans rien dire, l'homme s'en alla vers le soleil. Marqué par cet évènement, Saito donna à son ryu le nom de "Tradition du Ciel."

Dans certains récits, il est décrit comme portant un kimono à l'imitation de plumes comme s'il s'agissait d'un tengu (un esprit).

Après de nombreux duels, il fut prit en embuscade par des partisants d'un défunt adversaire. Il fut capable d'abattre un grand nombre des flèches avec un kamayari, mais fut finalement tué. Il avait 38 ans.

Sa méthode de blocage de flèche devint prétendument la base de certaines des techniques centrales de Tendo-ryu Naginatajutsu.


L'école se subdivisa en plusieurs branches qui se spécialisèrent dans le maniment du sabre, de la lance et autres armes.

Mitamura Kengyo isola vers la fin du 19ème les particulités du naginata pour l'entrainement des femmes et des filles.

En 1895 son groupe fusionna avec le Dai Nippon Butokai, une association nationale réglementant les arts martiaux.

Après avoir présenté sa méthode d’enseignement de groupe en 1899, il fut employé par la grande école de fille Doshisha à Kyoto pour y enseigner le Naginata de l’école Tendo ryu.

Les femmes prirent de l’importance en tant qu’enseignantes, et petit à petit l’arme d’entraînement fut allégée.

Sur les 239 katas de bases seul 120 sont encore pratiqués, leur identité est cependant toujours répertoriée.

Tendo-ryu Naginatajutsu illustre bon nombre des changements les plus importants survenus dans la formation martiale de la fin du XVIe siècle à nos jours. Il s'agit notamment de:

-la transition de l'art d'un guerrier intégrant de nombreuses armes à une tradition martiale avec un accent a décidé sur une seule arme

-la perception croissante de la naginata comme une arme associée aux femmes

-la transition des arts martiaux de la formation combative à une formation de volonté et d'esprit

-l'utilisation de la formation d'arts martiaux dans l'éducation de masse

-le développement des formes sportives de la formation martiale.

(Photo: cours sous la direction de Mitamura Takeko sensei)

 

Certains des kata, proposant à la fois la naginata et de l'épée courte, sont très réalistes quant aux limites de l'arme longue:

Comme la naginata n'est pas très efficace dans les combats rapproché, elle est mis de côté lorsque l'attaquant entre dans le périmètre de sécurité.

L'épée courte est rapidement tirée et utilisée pour poignarder l'attaquant. Ce type d'attaque est d'autant plus réaliste que les japonaises peuvent facilement utiliser une dague sans devoir recourir à de la force.

 

Vidéo


Les news

Nov 7, 2016
Fête
Il est temps de fêter notre réussite...
Oct 26, 2016
Le championnat d'Europe
Plus que quelques jours avant le championnat d'Europe...
Oct 26, 2016
Tendo ryu
Le séminaire de Tendo ryu, c'est maintenant!