Le Naginata » Lexique » Sohei et yamabushi


Sources : ces articles viennent de l’excellent site: http://samourais.free.fr

 

SOHEI ET YAMABUSHIS :

De la même manière qu'il faut distinguer Bushis et Samouraïs, les Sohei et les Yamabushis sont deux types de guerriers totalement différents.

Par l'époque d'abord, puisque les Sohei ( moines soldats ) ont surtout été présents à l'époque de Nara et de Heian, alors que la période des Yamabushis était plutôt celle de Momoyama et Edo.

Mais c'est surtout le rôle de chacun de ces prêtres guerriers qui fait la principale différence.

Avec l'avènement du bouddhisme, les temples et les sectes encouragées par l'État devinrent de plus en plus riches et puissants. Pour se protéger des brigands et des bandes armées, les temples employèrent des gardes armés: les Sohei. Peu à peu, de la simple défense, les sectes passérent à l'offensive. Les monastères utilisèrent ces redoutables moines soldats pour attaquer d'autres temples concurrents ou bien pour effrayer la cour afin d'obtenir plus d'avantages fiscaux ou immobiliers.


Les Yamabushis étaient, eux, des ascètes de la secte Tendaï-Shû, qui se reconnaissaient dans les doctrines du Shugendô ( mélange de Bouddhisme et de croyances populaires ). Par différents exercices, ils souhaitaient endurcir à la fois leurs corps et leurs esprits. En utilisant plus ou moins la sorcellerie et la magie, ces prêtres s'entourèrent d'une aura mystico-religieuse qui les rendit très célèbres dans un Japon encore très réceptif à la superstition.

L'HISTOIRE DES SOHEIS :

La constitution de grands temples bouddhistes à Nara vers 730 amène le recrutement de gardes armés ( Sohei ) pour défendre moines et bâtiments. Mais assez rapidement, les religieux vont utiliser cette force contre les temples concurrents, mais également pour faire pression sur la Cour et la noblesse afin d'asseoir leurs droits et leurs revendications.

A l'ère Heian, les Soheis sont si nombreux qu'on en compte plus de 3.000 sur le mont Hiei. Leurs razzias sur la capitale sont si terribles que l'Empereur est obligé d'appeler au secours des Bushis de l'Est du Japon.

A l'époque de Kamakura, après la prise du pouvoir par les Bushis, les Soheis voient leur rôles fortement réduit, mais restent toujours une force redoutable. Le plus célèbre d'entre eux, Benkei, est même le compagnon de l'infortuné Minamoto Yoshitune, dont il partage le destin tragique.

L' acte final des Sohei a lieu néanmoins durant la période d'unification du Japon. Après l'effondrement du pouvoir central des Ashikaga vers 1450, les religieux comme de nombreux Daimyos deviennent un pouvoir militaire indépendant. Avec les habitants de leurs domaines, il créent des sectes autonomes armées ( Ikkô Ikki ) .

Oda Nobunaga, dans sa politique d'unification du Japon, se heurte naturellement à ces sectes et engagera de longues et coûteuses guerres avant de les détruire totalement. Avec l'extinction de ces Ikkô Ikki, se termine le rôle militaire de la religion dans l'histoire du Japon et également la fin des Soheis.

L'EQUIPEMENT DES SOHEIS :

La tenue la plus connue des Soheis est celle qu'ils portaient pour la vie de tous les jours. Les moines utilisaient une simple armure limitée à la poitrine sous leur habit de dessus. Cette protection était un O-Yoroi et plus tard un Dô-Maru. Un linge blanc entourant le crâne rasé du combattant complétait la tenue.

Mais en cas de combat, l'équipement s'alourdissait rapidement. Des protections pour les bras ( Kote ) et les tibias ( Suneate ) venaient compléter la cuirasse, ainsi que la jupe de protection du ventre ( Kusazuri ). Mais dans certains combats contre des Bushis, les Soheis n'hésitaient pas à recourir à l'intégralité de l'armure, y compris le casque ( Kabuto ), de sorte qu'il était impossible de distinguer ces moines de n'importe quel guerrier sur le champ de bataille.


L'arme caractéristique des Soheis a toujours été la Naginata. Parfaite pour attaquer et désarmer les Bushis à cheval, elle était redoutable, si utilisée en groupe, créant de fait un "mur" d'acier infranchissable. Les moines utilisaient également le sabre ( Tachi ) et le Wakizashi des Bushis. Par contre l'arc et le cheval étaient peu pratiqués.

Mais les moines guerriers ne se limitaient pas aux armes en acier. Ils utilisaient également l'arme psychologique. Durant les combats ou leurs démonstrations de force, ils promenaient des palanquins sacrés ( O Mikoshi ) contenant un objet sacré. Beaucoup de Bushis évitaient d'attaquer ainsi les moines, de peur de s'attirer la colère de ces Kamis ( Dieux Shintô )

LES COMBATS DES SOHEIS :

Les moines guerriers vont jouer de leur redoutable réputation durant toute la période de Nara et celle de Heian. Confrontés à des citadins ou à une noblesse Impériale que la violence rebute, ils n'auront aucun mal à imposer leurs lois durant plus de 4 siècles.

Sans véritables opposants, les Soheis terrorisent tous ceux qui ne les soutiennent pas.

Tout va changer avec la prise de pouvoir par les Bushis. Deux guerriers d'exception vont signer la fin de leur puissance militaire.

Taira no Kyomori, le premier, crée un précédent inattendu en attaquant délibérément un O Mikoshi, à la fête de Gion à Kyôto. Cet incident démontrant le peu de conséquence de cet acte sur la réussite à venir de Kyomori, brise l'arme psychologique des Soheis.

Mais c'est surtout la bataille d'Uji en 1180 entre les Soheis et les Taïra qui anéantit la puissance des moines guerriers de Kyôto. Ceux de Nara sont abattus quelques mois plus tard, lors de l'incendie de leurs temples par les troupes Taïra.

Après la mise au pas des moines guerriers par Kiyomori, les Soheis vont mettre plus de deux siècles pour retrouver une forme de pouvoir à travers les sectes Ikkô Ikki.

C'est Oda Nobunaga qui va cette fois affronter les moines guerriers. La plus spectaculaire des batailles a lieu à Osaka entre 1576 et 1580, avec l'assaut du temple Hongan-Ji d'Ishiyama.

Un siège très long et de nombreuses batailles signeront la fin définitive de la puissance des Soheis dans l'histoire du Japon.

Les news

Jul 17, 2017
Stages
Les stages de Tendo ryu et de naginata viennent de se finir...
Jul 17, 2017
François est 5ème Dan!
François nous revient du Japon avec son grade de 5ème dan
Jul 17, 2017
David est 6ème Dan!!!
David vient de réussir son examen de Renshi!